Comment recharger ses appareils en voyage ?

Retour
Solution Goal Zero Sherpa 100

23 Oct Comment recharger ses appareils en voyage ?

L’énergie est un thème sur lequel vous êtes nombreux à nous avoir interrogé par email.

Voici quelques conseils que nous partageons pour vous aider à choisir la meilleure solution pour recharger ses appareils électroniques en voyage à vélo.

Que vous décidiez de partir en mode « ultra » avec le minimum d’équipements électroniques ou en mode « connecté » avec smartphone, caméra d’actions, l’énergie est un point primordial à ne pas négliger pour éviter de tomber en panne de GPS sur une piste éloignée, de téléphone/appareil photo devant un spectacle à immortaliser.

Avant de faire l’éventail des solutions qui existent, il est important de répondre à ces deux questions:

Combien d’appareils électroniques souhaitez vous recharger ?

A quelle fréquence prévoyez vous de les recharger ?


Voici un éventail des solutions de recharge que nous avons utilisé pour vous aider dans vos choix.

comment recharger ses appareils avec un Moyeu dynamo SON 28

Moyeu dynamo SON 28

1 – Le moyeu dynamo

C’est la solution la plus légère à utiliser mais pas la plus bon marché. Le moyeu dynamo permet de recharger un appareil électronique tout en pédalant. Selon le modèle, le rendement est + ou – bon et selon ce paramètre le prix des dynamos varie du simple au double !

Il est nécessaire de pédaler souvent à plus de 10 kmh pour commencer à charger (ce qui peut limiter son application selon la difficulté de votre parcours). Le moyeu dynamo peut être coupler (en option) avec une batterie tampon. Il existe aussi des solutions pour bénéficier d’un port USB directement dans la potence du vélo, qui se connecte à votre dynamo (ex: Supernova Plug III).

C’est avant tout une solution d’appoint qui permet de recharger un GPS ou un téléphone durant la journée. Nous conseillons vivement de coupler le moyeu dynamo avec une batterie tampon pour ne pas abimer les appareils rechargés. La dynamo charge, selon votre vitesse, avec plus ou moins de régularité et cela peut parfois détériorer la batterie de vos appareils (GPS, téléphone) qui supportent mal la charge/décharge intermittente.

comment recharger ses appareils avec une batterie Anker

Batterie portable Anker

2 – Batterie externe

Les batteries externes sont aujourd’hui compactes et facilement transportables. Elles permettent, selon les modèles, de pouvoir rester autonome sur plusieurs jours en chargeant plusieurs appareils (GPS, téléphone, caméra…).

L’avantage par rapport à la dynamo moyeu est de pouvoir recharger plusieurs appareils en même temps (selon le modèle, jusqu’à 2 appareils) et tout au long de la journée. Nous avons testé ces solutions en haute altitude à vélo (> 4900 mètres) avec des conditions climatiques délicates (-15 à +45°). Bien protégée dans vos sacoches, la batterie fonctionne en règle générale correctement.

L’inconvénient est que la batterie a besoin d’être rechargé tôt ou tard sur une prise secteur / un ordinateur. Il existe des solutions batterie + mini panneau solaire intégré. Le retour des voyageurs que nous avons croisé était globalement négatif car elles avaient toutes cassées durant leur biketrip.

Exemple d’une solution en chiffres: batterie ANKER Powercore / 356 grammes et 20 100 (mAh)

Capacité de charge : 6 à 7 fois votre smartphone (type iPhone/Android) ou 14 fois un GPS Garmin Edge 1000

comment recharger ses appareils avec le Goal Zero Sherpa 100

Goal Zero Sherpa 100

3 – Kit batterie et panneaux solaires 

C’est la Rolls des solutions pour les plus aventuriers d’entre vous. Les panneaux solaires permettent de pouvoir :

recharger des appareils en direct (USB)

recharger une batterie tampon durant la journée tout en roulant

être autonome sur plusieurs jours sans avoir besoin de recharger votre batterie sur une prise de courant

Cette solution est la plus onéreuse, la plus lourde et la plus encombrante.

Il est important de bien calculer vos besoins en énergie et votre facilité d’accéder à des sources fréquentes d’électricité (prises de courant). Pour beaucoup d’usages cette solution peut être surdimensionnée.

Pour les expéditions « engagées » avec plusieurs jours en autonomie, elle est en revanche redoutable d’efficacité. La solution que nous avons testé (Goal Zero Sherpa 100) permet de recharger simultanément 2 périphériques USB + 1 ordinateur sur prise dédiée ou 12 volts. Le SHERPA 100 nécessite 10 à 12 heures d’ensoleillement pour le recharger complètement avec les panneaux solaires.

Pas de commentaire

Ecrire un message