BikingMAN Oman – l’ultra cyclisme au Moyen-Orient

Retour

08 Août BikingMAN Oman – l’ultra cyclisme au Moyen-Orient

En début d’année 2017, nous avons eu le plaisir d’aller faire une reconnaissance à vélo en mode « bikepacking » dans le Sultanat d’Oman afin de préparer l’organisation du BikingMAN Oman qui aura lieu en 2018 (une course d’ultra cyclisme / bikepacking de 5 jours et 1000 kilomètres, sans assistance).

Le Sultanat d’Oman à vélo ?

Le territoire d’Oman est un terrain de jeu spectaculaire pour le cyclotourisme comme pour l’ultra cyclisme / bikepacking. Le pays offre une topographie variée avec un mélange de paysages montagneux, de déserts et de littoral préservé. Le camping sauvage est possible (et même recommandé) par l’Office de Tourisme d’Oman sur toute la péninsule arabique. La nourriture y est délicieuse, bon marché, avec une influence culturelle forte baloutchi, pakistanaise et indienne.

La qualité des routes ?

En sortant des axes routiers principaux qui sont en excellent état, il est facile d’accéder à des pistes délicates (aux pourcentages souvent importants) mais garantissant des sessions de « gravel » hors du commun et souvent coupées de toute civilisation. Le pays fait des aménagements importants de ses axes routiers principaux (doublement de voie, asphalte des axes majeurs) et offre très souvent une large bande d’arrêt d’urgence accessible aux cyclistes pour rouler sans risques.

Quel temps fait-il ?

Il fait TRES chaud de Mai à Octobre (jusqu’à 50 degrés celsius), l’expérience vélo est très difficile à cette période. La période recommandée idéale pour un voyage à vélo est entre janvier et février, les mois les plus agréables où les températures sont supportables sur la côte (<25°C) et fraiches en montagne.

Le vent, sur la côte, souffle majoritairement en direction du Nord Ouest. Il est recommandé, si vous planifiez un voyage à vélo à Oman, de le planifier avec un vent dominant à faveur pour avoir plus de plaisir de fouler les côtes arabiques comme les explorateurs Marco Polo et Ibn Battuta.

Les incontournables du Sultanat d’Oman à vélo ?

Le Jebel Shams dans les monts Hajar, aussi surnommé « le Grand Canyon » du Moyen-Orient est un lieu géologique épique. Le col, majoritairement asphalté, est difficile, avec des sections à plus de 20% (!). Avant son sommet (qui est interdit à vélo, une base militaire occupe la cime), une vue imprenable sur le Grand Canyon attend les courageux cyclistes. Le lieu est vertigineux et comporte une infinité de spots de bivouac pour tous les aventuriers. Plusieurs hôtels (resort) sont accessibles durant l’ascension, si vous souhaitez vous reposer dans des infrastructures hôtelières.

Le Djebel Akdhar, où passe le Tour d’Oman (compétition pour les cyclistes professionnels, promue par les organisateurs du Tour de France), est interdit aux cyclistes. Le col, inintéressant par son profil vertical et son absence de point de vue au sommet, nécessite de prendre une assistance véhiculée pour visiter les villages environnants.

Le désert de Ash Sharqiyah est également un incontournable avec ses dunes splendides et ses campings inoubliables. La baie des tortures au sud-est de la péninsule réserve la possibilité rare d’observer des tortures pondre sur ses côtes. Un spectacle émouvant et grandiose.

Les différents « wadi » (Wadi Ash shab, wadi Tiwi, wadi Bani Khalid) sont des oasis naturelles avec des piscines naturelles splendides.

Nous avons réalisé un teaser vidéo de la course de 2018 pour vous donner une idée des paysages d’Oman.

Faites chauffez vos vélos!

+ d’informations sur la course de bikepacking BikingMAN Oman: http://bikingman.com/fr/oman/

Pas de commentaire

Ecrire un message