A quelle saison partir ?

Retour
Plateau Caussols

05 Fév A quelle saison partir ?

Bien choisir la saison de son voyage à vélo

Un BikeTripper prêt à affronter la pluie près de Lyon

Pour préparer votre voyage, la question : quand partir? est primordiale. Vous êtes plutôt frileux et cherchez le moindre rayon de soleil pour vous réchauffer ? Evitez Mulhouse au mois de Novembre… A l’inverse la chaleur vous fait fondre et vous fait boire 8 litres à chaque sortie vélo, réfléchissez bien avant de vous lancer dans l’Atlas marocain en Septembre.

Pour bien choisir la saison pour organiser le BikeTrip de vos rêves, nous vous proposons une méthodologie simple et efficace. Elle n’est pas infaillible mais en la respectant vous disposerez des éléments clefs pour choisir la meilleure saison pour partir.

1 – Températures mini/maxi: critère élémentaire à vérifier avant votre grand départ ! Partir sans connaitre les températures qui vous attendent peut être problématique car c’est le risque d’emporter un équipement inadapté (ex: pas de protections étanches) et de finir trempé !

2- Humidité de l’air/Point de rosée: kézako ? Anticiper l’humidité de l’air et connaître le « point de rosée » des étapes de vos rêves permettent d’anticiper votre confort lors de BikeTrip « cyclosportif ». En effet, pédaler par 8° avec 80% d’humidité dans l’air peut être plus désagréable que sous 25° avec 5% d’humidité. Plus le point de rosée est proche de 0 degré plus l’air sera « sec » et inversement lorsque la température augmente. Reste à déterminer votre zone de confort la plus agréable en vous entrainant dans plusieurs conditions météo.

3- Précipitations/Nombre de jours: la pluie et le beau temps, le quotidien du cycliste ! Un conseil: analysez avant votre départ la quantité de précipitations et le nombre de jours par mois de pluie du pays que vous souhaitez traverser ! Dormir dans la tente, avec duvet, matelas, affaires, pyjama trempés n’a rien d’une partie de plaisir. Faîtes en sorte de prévoir que le ciel ne vous tombe pas « trop » sur la tête durant votre BikeTrip c’est la garantie de dormir au sec.

4- Le Vent: après les chiens, l’éternel ennemi du cycliste. La matraque et les imitations ridicules n’impressionnent pas le vent (les chiens parfois). Connaître la force et le sens du vent avant de partir en BikeTrip est un « + » pour votre moral et le confort de vos genoux ! Anticipez, surtout si vous partez seul sans possibilité de vous abriter derrière un autre cycliste et/ou de faire des relais.

5- Heures d’ensoleillement: connaître l’amplitude solaire dont vous disposez durant votre journée quotidienne de BikeTrip est un « +++« . Si les journées sont courtes et vos objectifs de distance ambitieux, prévoyez un bon phare pour pédaler le matin à l’aube et le soir lorsque vous cherchez votre bivouac ! Si les journées sont longues, vous aurez plus de flexibilité pour parcourir la distance que vous visez. Profitez alors du paysage (photos) et des commerces locaux pour vous régaler pendant et après l’effort.

Pour croiser toutes ces informations, inutile de vous creuser la tête pendant 6 mois ou de faire des tableaux d’analyse sans fin.

Nous vous suggérons l’utilisation de ces sites internet fiables:

Weather Spark: La Rolls, sur ce site vous trouverez toutes les informations météo nécessaires pour choisir la saison de votre voyage: températures, humidité, vent, heure d’ensoleillement…Une mine d’or d’infos. Attention de bien choisir les villes les plus proches de votre itinéraire projeté car ce site s’appuie sur des stations météo installées sur les zones aéroportuaires.

WorldWeatherOnline: Un bon complément, moins technique que Weather Spark, avec des accès rapides sur les moyennes de températures et précipitations des villes que vous souhaiterez traverser.

 

Après quelques heures (jours dans notre cas…) de recherches, votre analyse pourra ressembler à ca:

meteo

1Commentaire
  • Perotta
    Posté à 07:30h, 30 octobre

    Le temps maître absolu pour les cyclistes

Ecrire un message