Le Pérou à vélo: en suivant la Cordillère des Andes

Retour
20092817005_e877184089_c

13 Sep Le Pérou à vélo: en suivant la Cordillère des Andes

MAJ du 21 août 2017: ajout de la trace GPX sur RidewithGPS.com, MAJ des conditions des routes entre 2015 et 2017, ajout d’options de routes alternatives à notre parcours de 2015

Faire le pays des Incas à vélo est votre rêve ? Vous trouverez dans cet article l’itinéraire détaillé à vélo, que nous avons suivi au Pérou en suivant la les Andes depuis le Nord Pérou avec le passage par la Cordillère blanche, le Parc de Huascaran, Cuzco et le Lac Titicaca.

Ci-après vous trouverez :

– les villes par lesquelles nous sommes passés

– le kilométrage et le dénivelé quotidien (montée et descente) selon le sens dans lequel vous souhaitez traverser le pays

– les points d’intérêts principaux avec des photos via des liens vers notre galerie Flickr

– les difficultés rencontrées (état des routes, topographie)

Vous pouvez télécharger l’ensemble de l’itinéraire (avec kilométrage, dénivelé) en fichiers .GPX, .TCX, .KML  pour pouvoir l’utiliser directement avec votre GPS de vélo (Garmin ou autres) :

RideWithGpshttps://ridewithgps.com/trips/17059375

Kilométrage total: 3650 kilomètres

Dénivelé total: 58 000 mètres


La Balsa à San Ignacio : 48 kilomètres, 1398m de dénivelé + / 795m de dénivelé –

Au poste frontière de la Balsa nous avons dormi dans la maison de l’immigration en demandant aux péruviens. Elle est située en contrebas à droite du pont que vous traverserez. La route est asphaltée tout le long et un col vous attend. Le séchage du café est très pratiquée dans cette région, vous pourrez voir et sentir les grains séchant sur le bord de la route.

San Ignacio à Jaen : 111 km, 1162m de dénivelé + / 1623m de dénivelé –

Journée paisible en suivant un fleuve après 20 km de descente depuis San Ignacio. Les rizières sur le bord de la route sont splendides (https://www.flickr.com/gp/biketrippers/kF9X1w). Attention cela monte jusqu’à Jaen mais des Bomberos (pompiers) très sympas nous ont accueilli à la caserne de Jaen.

Jaen à Pindo : 63 km, 1004m de dénivelé + / 741m de dénivelé –

Attention le détour par Pindo est sportif. La route jusqu’au croisement vers Pindo est asphaltée. Après, la piste est en travaux et peut être très boueuse en cas de pluie. Nous avons poussé les vélos sur plusieurs portions et avons dormi dans une école croisée sur la route. (https://www.flickr.com/gp/biketrippers/0THL63)

UPDATE 2016/2017: la route est à présent asphaltée sur plusieurs kilomètres, du début du croisement après le village de Chiple jusqu’à l’ancienne école où nous avions dormi, qui a été détruite depuis. En cas de pluie, la quasi totalité du col se fait sur de la boue profonde et dangereuse, renseignez vous sur les conditions climatiques avant votre ascension car c’est du sport…

Pindo à La Capilla : 17km, 770m de dénivelé + / 31m de dénivelé –

UPDATE 2016/2017: La piste continue sur cette portion. Les travaux sont en toujours en cours, attention aux véhicules de chantier qui sont omniprésents. L’ascension vers La Capilla est costaud si la car la route n’est toujours pas terminée à cause des intempéries fréquents dans cette région du Nord Pérou au moment où vous passerez (10 cm de boue et pourcentage important sur certaines portions). https://flic.kr/p/v4CTkz

La Capilla à Cutervo : 33km, 1377m de dénivelé + / 535m de dénivelé –

Cette portion était impraticable à vélo en raison d’importants travaux de nivellement de route (engins de chantier, camions omniprésents). Nous avons été transporté en 4×4 par un employé du ministère de la Santé jusqu’à Cutervo. Renseignez vous bien sur l’avancement des travaux avant de vous lancer sur cette portion dangereuse. Sur Cutervo, il y a de nombreux hôtels disponibles à tous les prix.

UPDATE 2016/2017: les travaux pour améliorer la route sont toujours en cours, cette portion est dangereuse en cas d’intempéries avec la formation de boue et des glissements de terrain importants.

Cutervo à la Chota : 61km, 809m de dénivelé + / 1151m de dénivelé –

En sortant de Cutervo, vous attaquerez une 30 km de descente sur une piste en mauvais état jusqu’à Cochabamba. L’après midi monte légèrement en direction de la Chonta. Il est possible de camper à proximité de l’église à quelques kilomètres de la Chonta. Il y avait un gardien lorsque nous sommes passés qui campe à proximité (Rafaél).

La Chota à Apanbajo : 47km, 1430m de dénivelé + / 672m de dénivelé –

Les choses se corsent sur cette portion. L’arrivée à La Chota se fait sur une piste défoncée et la montée vers Apanbajo est costaud. La piste est composée de beaucoup de pierres et de terre jusqu’à Bombamarca. Vous retrouverez l’asphalte de Bombamarca à Cajamarca. Il est possible, en demandant aux habitants du village, de dormir dans la maison communale sur Apanbajo. Pratique car il fait frais la nuit selon la saison.

Apanbajo à Lagunas : 54km, 1370m de dénivelé + / 527m de dénivelé –

Les choses sérieuses commencent sur cette portion avec la montée (https://flic.kr/p/uLLM91) vers le col de Coimolache à 3955m (https://www.flickr.com/gp/biketrippers/27a064). La route alterne entre asphalte et piste « ripio » de qualité moyenne (pierres et terre sur quelques passages). Le vent est assez violent au col et une mine d’or est exploitée au sommet. Attention aux 4×4 et camions ! Un excellent spot de bivouac vous attend après un 2ème col à 3800m au hameau de Lagunas (https://www.flickr.com/gp/biketrippers/uhMf6i). Au programme: lacs et paysage montagneux splendide. Prévoyez du bon matériel de camping, la nuit est fraîche.

Lagunas à Baños del Inca : 61km, 382m de dénivelé + / 1548m de dénivelé –

Plusieurs bosses à prévoir le matin mais rien de méchant avant d’atteindre la descente de 20 km vers Baños del Inca, village touristique où il est possible de se reposer chez les Bomberos (pompiers) ou dans l’un des nombreux hôtels équipés de piscines et d’eaux thermales chaudes.

Baños del Inca à Matara : 40km, 503m de dénivelé + / 421m de dénivelé –

Journée calme sur asphalte avec petite montée et un col à 2950m. Il est possible de camper avant Matara sur un terrain plutôt plat avec beaucoup d’arbres (pratique pour faire un feu et être isolé). https://www.flickr.com/gp/biketrippers/k287BJ

Matara à avant Cajabamba : 79km, 1249m de dénivelé + / 1519m de dénivelé –

Journée sympathique avec une ascension régulière vers Cajabamba sur de l’asphalte. Il est possible de manger dans l’uns des « comedor popular » des villages que vous croiserez sur la route (1,5 soles le repas !). Vous pouvez camper dans l’ascension finale avant Cajabamba à proximité du terrain de foot, sans être visible depuis la route.

Avant Cajabamba à Shiracmaca : 54km, 1210m de dénivelé + / 526m de dénivelé –

Début de journée avec un col à 3330m et l’arrivée à proximité d’un lac d’altitude. Attention au vent qui peut être glacial selon la saison ! Vous pouvez camper avant Shiracmaca sur le terrain qui dispose d’une vue direct vers le village. https://www.flickr.com/gp/biketrippers/73o37c

Shiracmaca à La Arena : 43km, 897m de dénivelé + / 682m de dénivelé –

Ascension matinale de Shiracmaca à Huamachuco régulière. Des ruines Incas sont accessibles à 10km de Huamachuco (Ruines MarcaHuamachuco). Attention à vélo c’est du sport car l’ascension est verticale et la piste complètement défoncée. https://www.flickr.com/gp/biketrippers/W7d8LP

Le panorama depuis les ruines est splendide car situé sur un point haut de la montagne. En direction de Shorey, au village de la Arena nous avons dormi dans le restaurant à l’entrée du village sur la droite.

UPDATE 2016/2017: il est possible de suivre un itinéraire bis plus court et évitant le col à 4200m de la mine après la Arena. A la sortie de Huamachuco, vous pouvez suivre les pistes 116/117 qui sont de qualité moyenne mais praticable pour rallier Cachicadan. Attention les yeux c’est beau!

La Arena à après Shorey : 60km, 1552m de dénivelé + / 786m de dénivelé –

Ascension matinale d’un col à 4200m (18km de montée). Au sommet vous pourrez apercevoir la mine d’or et d’argent gigantesque. https://www.flickr.com/gp/biketrippers/98F0UV

Il y a un restaurant d’altitude au sommet juste au début de la descente (bon et pas cher). Il est possible de camper après Shorey mais attention à l’altitude et au froid ! Nous avons dormi dans une cuvette à l’abri du vent après le col après Shorey.

Après Shorey à Cachicadan : 50km, 578m de dénivelé + / 1697m de dénivelé –

Belle descente matinale avant de remonter puis de redescendre ! Vous pourrez apercevoir au loin la Cordillère blanche et ses pics enneigés. https://www.flickr.com/gp/biketrippers/2Ag4Re 

En passant par Santiago de Chuco, vous arriverez sur une piste de bonne qualité pour commencer l’ascension vers le village thermale de Cachicadan (https://www.flickr.com/gp/biketrippers/hLM9QB) où nous vous conseillons de rester pour la nuit. Les thermes sont accessibles dans la majorité des hôtels et l’eau est brulante !

Cachicadan à Santa Clara de Tulpo : 34km, 809m de dénivelé + / 698m de dénivelé –

Vous continuez sur une piste de bonne qualité l’ascension vers un col à 3500m. La descente ensuite se fait sur une piste plus délicate avant de commencer à remonter vers Santa Clara de Tulpo. La piste est difficile avant Santa Clara. Un spot de bivouac sur une colline avec vue panoramique sur la Cordillère est disponible avant Santa Clara (https://www.flickr.com/gp/biketrippers/N5apxm).

Santa Clara de Tulpo à Pallasca : 60km, 1622m de dénivelé + / 1507m de dénivelé –

Attention l’ascension vers Santa Clara de Tulpo est costaud avec des pourcentages frôlant les 14%. Sur Santa Clara il est possible de faire le plein de vivres (pains / nourriture). En redescendant vers Mollebamba vous retrouverez l’asphalte à partir de Mollepata avec une descente vertigineuse au niveau de la rivière dans le canyon ! https://www.flickr.com/gp/biketrippers/i9P64M

Gardez en « sous la pédale » car la remontée est aussi verticale vers Pallasca (3100m). Des hostels pas chers sont disponibles sur Pallasca (12 soles par personne). https://www.flickr.com/gp/biketrippers/UV5F71

Pallasca à San Juan : 51km, 1304m de dénivelé+ / 1378m de dénivelé –

A la sortie de Pallasca vous quittez l’asphalte pour rejoindre une piste de mauvaise qualité avec des pourcentages à 13% sur quelques portions. La journée est un enchainement de montagnes russes, il est possible de se reposer à San Juan dans la maison communale.

UPDATE 2016/2017: si vous souhaitez opter pour un itinéraire plus facile mais aussi beau, vous pouvez, à la sortie de Pallasca, suivre la route (AN-100) qui rejoint la PE3N puis le village de Chuquicara avant le Cañon del Pato. Cette portion est partiellement asphaltée et suit le Rio Tablachaca.

San Juan à Pillipampa : 46km, 960m de dénivelé + / 1226m de dénivelé –

En sortant de San Juan vous rejoignez de nouveau l’asphalte pour attaquer un col. L’asphalte disparait à partir de Tauca pour rallier une piste un peu cabossé. Il est possible de déjeuner sur Llopa dans des « comedor ».

Pillipampa à la Pampa : 72km, 1293m de dénivelé + / 2143m de dénivelé –

Début de journée avec un col de 20km sur une piste pour rejoindre Bambas. Le goudron réapparait en sortant du village pour rejoindre la cime du col à 3400m. La cordillère blanche pointe le bout de son nez au sommet, attention les yeux ! https://www.flickr.com/gp/biketrippers/EV3585

Vous redescendez ensuite à 2300m jusqu’à la Bamba (panorama superbe) où plusieurs hostels sont disponibles. https://www.flickr.com/gp/biketrippers/4P973S

La Pampa à Yungaybamba : 65km, 1081m de dénivelé + / 1597m de dénivelé –

Sur cette portion nous avons fait une erreur d’itinéraire, attention au tracé GPS incorrect que nous avons publié. Vérifiez bien votre route à l’approche du panneau en direction de Yuramarca. Vous attaquerez après un peu de montée, une descente dans un canyon sur asphalte (https://www.flickr.com/gp/biketrippers/pUa095). En bas du canyon, adieu asphalte et bonjour à une piste de très mauvaise qualité (https://www.flickr.com/gp/biketrippers/bTX5X1). UPDATE 2016/2017: asphaltée à présent!

Il est possible de dormir dans la maison communale à Yungaybamba (douche et eau accessibles).

Yungaybamba à Caraz : 48km, 1159m de dénivelé + / 164m de dénivelé –

La piste de mauvaise qualité continue Quelques rares portions sont sur de la piste jusqu’à Huallanca. A partir de Huallanca vous rejoignez l’asphalte pour remontée dans le Cañon del Pato après la centrale hydro-électrique. Commence alors 20km de montée et 34 tunnels ! https://www.flickr.com/gp/biketrippers/4m9SLJ

Caraz est un village de touristes avec beaucoup d’hostels plus chers que la moyenne. Ne manquez pas de vous acheter du pain en fin d’après midi auprès des vendeurs ambulants, il est délicieux !

Caraz à Caruaz : 42km, 776m de dénivelé + / 355m de dénivelé –

Route asphaltée de qualité avec beaucoup de trafic (bus et moto taxi), soyez prudent. Sur Caruaz, il est possible de se reposer dans l’uns des nombreux hostels disponibles. Ne manquez pas le glacier « Porvenir » sur la place centrale, les glaces sont excellentes.

Caruaz à Chacas (Parc du Huascaran) : 76km, 2079m de dénivelé + / 1378m de dénivelé –

Cette boucle est très difficile. Elle permet de traverser le Parc du Huascaran (plus haut sommet du Pérou) en ralliant Caruaz à Yungay. https://www.flickr.com/gp/biketrippers/8JdE1C 

Prévoyez d’être physiquement en forme et surtout de partir le plus léger possible à vélo car certains passages sont très costauds. Depuis Caruaz, vous démarrez une ascension vers Punta Olimpica à 4736m. Une fois au col vous redescendrez sur Chacas, beau village avec une communauté italienne très présente.

Chacas (Parc du Huascaran) à Col avant Yanama : 40km, 1322m de dénivelé + / 640m de dénivelé –

L’asphalte disparait à la fin de la descente après Chacas. Commence alors une ascension délicate sur une piste défoncée (beaucoup de pierres). https://www.flickr.com/gp/biketrippers/cG3EQU Il est possible de manger au village de Shapca avant le col à 4080m situé avant Yanama. Un spot de bivouac imprenable est accessible en haut du col avant Yanama. (https://www.flickr.com/gp/biketrippers/8E8sDb)

Yanama (Parc du Huascaran) à Caruaz : 111km, 1758m de dénivelé + / 3105m de dénivelé –

Début de descente vers Yanama sur une piste défoncée. Sur Yanama il est possible de faire le plein de vivres. Ensuite vous attaquerez une nouvelle ascension vers le col à 4700m Portachuelo de Llanganuco sur une piste horriblement défoncée (beaucoup de pierres). https://www.flickr.com/gp/biketrippers/5U86Mt

La vue sur Huascaran en haut du col est à couper le souffle. Vous pourrez également apercevoir les lacs de Llanganuco Chinancochoa et Orconcochoa (https://www.flickr.com/gp/biketrippers/eWeSYb) avant d’attaquer une descente vertigineuse et dangereuse pour rejoindre Yungay puis Caruaz. L’asphalte commence à partir de Yungay.

Cette journée de vélo fait plus de 10h, nous vous conseillons de la couper en 2 parties.

UPDATE 2016/2017: les pistes se sont dégradées. Elles sont d’après des voyageurs à vélo que nous avons croisé, de plus mauvaises qualités encore. Partez léger sur la boucle du Huascaran.

Caruaz à Huaraz : 33km, 517m de dénivelé + / 156m de dénivelé –

Route asphaltée très fréquentée jusqu’à Huaraz, l’arrivée dans « Gringo central ». Beaucoup d’hostels sont disponibles à tous les prix. Nous sommes restés chez « Joe’s Place » où des dortoirs sont accessibles ou un camping.

Huaraz est le point de départ pour de nombreuses randonnées dans la Cordillère blanche (Laguna 69, trek de Santa Cruz…). Profitez en tant que vous êtes sur place ! https://www.flickr.com/gp/biketrippers/9RQ5Nj

Huaraz à Catac : 38km, 585m de dénivelé + / 110m de dénivelé –

Asphalte de bonne qualité jusqu’à Catac où le trafic se calme. Les paysages deviennent sympathiques à l’approche de Catac.

Catac à Pastoruri (Parc Huascaran) : 28km, 806m de dénivelé + / 46m de dénivelé –

Quelques kilomètres après Catac, il est possible de faire une boucle dans le Parc de Huascaran. Attention cette boucle est très difficile avec plusieurs cols à 4800m et des pistes délicates (qui se sont dégradées avec les intempéries de 2016/2017). Ne vous engagez pas sans être un minimum entrainé et partez léger en vélo.

Dans le parc en direction de Pastoruri vous évoluerez dans des paysages incroyables (lacs, montagnes enneigées), le meilleur du Pérou, assurément.  https://www.flickr.com/gp/biketrippers/N9842t

Pastoruri (Parc Huascaran) à Huallanca : 59km, 779m de dénivelé + / 1508m de dénivelé –

Respirez à fond car vous attaquerez sur cette journée 1 col à 4830 et 1 autre à 4875m d’altitude. La piste est de qualité très moyenne, prévoyez une progression lente mais les paysages sont à couper le souffle. https://www.flickr.com/gp/biketrippers/Z6882o 

En fin de journée, vous rejoindrez l’asphalte au sommet du col de Yanashalla pour redescendre sur Huallanca où plusieurs hostels sont disponibles.

UPDATE 2016/2017: il est également possible, en sortant de Catac de suivre la PE3N en direction de Conococha (avec son lac d’altitude magnifique) sur une route 100% asphaltée. L’altitude vous y attend également pour venir à bout du col de Yanashalla (4.730m) qui se fait facilement. Il peut faire très frais la nuit, couvrez vous!

Huallanca à Chavinillo : 87km, 1124m de dénivelé + / 1160m de dénivelé –

Début de journée tranquille avec 30km de faux plat descendant vers Chavinillo. Les trous sur la route, présents lors de notre traversée de 2015 ont à présent été rebouché. L’après midi se gâte avec une ascension non stop vers Chavinillo où plusieurs hostels sont disponibles ainsi qu’un hôpital.

————–

UPDATE 2016/2017: portion Huallanca – Huanuco. L’asphalte a malheureusement disparu quelques kilomètres après Huallanca, pour laisser place à une piste en mauvaise état jusqu’à Huanuco. Les travaux pour asphalter de nouveau la route sont planifiés pour fin 2018.

Chavinillo à Ambo : 92km, 808m de dénivelé + / 2071m de dénivelé –

Début de journée avec un col à 4000m. Vous passerez par Huanuco, ville horrible où il est possible de déjeuner pour 4 soles. L’après midi est plate jusqu’à Ambo où beaucoup d’hostels sont disponibles.

Ambo à la Quinoa : 64km, 1570m de dénivelé + / 59m de dénivelé –

Journée peu intéressante avec faux plat montant toute la journée (2/3%) et peu de visibilité sur les paysages. Sur la Quinoa, plusieurs « hospedaje » de qualité aléatoire sont disponibles.

La Quinoa à Huayre : 74km, 915m de dénivelé + / 434m de dénivelé –

Début de journée avec l’ascension vers le col à 4390m avec beaucoup de trafic. Ensuite vous rejoindrez la pampa péruvienne (attention au vent assez puissant) plutôt plate et jolie. https://www.flickr.com/gp/biketrippers/W2ACna

Il est possible de dormir sur Huayre dans la mairie. Le gardien habite à proximité de l’édifice (à gauche).

Huayre à San Francisco : 114km, 421m de dénivelé + / 927m de dénivelé –

Journée plate avec progression rapide dans la pampa péruvienne en longeant la réserve naturelle de Junin et le lac Chinchaycocha enchanteurhttps://www.flickr.com/gp/biketrippers/im5hL0

Changement de décor radical en arrivant sur la Oroya, avec des paysages « minéral » et un canyon. https://www.flickr.com/gp/biketrippers/j3U0R6

Profitez du coin pour déguster des truites fraiches délicieuses dans les restaurants sur le bord de la route (12/15 soles le menu en moyenne).

Le canyon est plutôt plat et plusieurs spots de bivouac sont disponibles le long de la route. Sinon, sur San Francisco des « hospedaje » sont disponibles.

San Francisco à Huancayo : 81km, 264m de dénivelé + / 466m de dénivelé –

Vous longerez le fleuve Mauraco sur une route plate avec beaucoup de cultures sur les plaines. La matinée se pédale très bien sur un léger faux plat descendant jusqu’à Huancayo. Le trafic n’était pas très important lors de notre passage. Plusieurs hostels sont disponibles loin de la place centrale pour 40 soles. Demandez votre chemin pour identifier le quartier des hostels sur Huancayo.

Huancayo à Machacay : 84km, 940m de dénivelé + / 1299m de dénivelé –

Matinée avec col à 3900m à franchir. Vous pourrez ensuite déguster une truite délicieuse sur Acostambo ! Vous longerez le rio Mantaro jusqu’à Machacay. Il est très facile de camper sur la route. Des eaux thermales sont accessibles sur la route, soyez attentif aux panneaux, elles sont indiquées.

Machacay à Mayocc : 99km, 1112m de dénivelé + / 1588m de dénivelé –

Vous continuerez de longer le rio Mantaro avec plusieurs bosses à franchir. La route est peu fréquentée jusqu’au barrage puis vous longerez le rio asséché dans un canyon splendide. Il est possible de déjeuner à La Esmeralda. Profitez de l’après midi pour vous plonger dans les eaux du rio Mantaro avant de rejoindre Mayocc.

Vous pourrez camper à proximité du commissariat de police situé à la sortie du village. En discutant un peu, vous pourrez peut être dormir dans le dortoir du commissariat ! Un hostel au confort spartiate est également disponible dans le centre ville. Demandez aux habitants si vous ne trouvez pas l’emplacement.

Mayocc à Ayacucho : 79km, 1414m de dénivelé + / 825m de dénivelé –

Journée de montée dans une chaleur étouffante pour atteindre le col à 2900m et rejoindre un restaurant au village de La Vega ! En arrivant sur Ayacucho nous vous conseillons de demander votre chemin pour rejoindre le plus facilement le centre ville car il y a plusieurs routes secondaires et des montées verticales !

Il est possible de se reposer chez les Bomberos (pompiers) dans le centre ville.

Ayacucho à Col avant Ocros : 59km, 1672m de dénivelé + / 277m de dénivelé –

La sortie d’Ayacucho se fait sur 10km de bruit et un trafic intense. Vous démarrerez ensuite une ascension jusqu’au col à 4140m. Prévoyez d’acheter des provisions sur Ayacucho car il n’y a plus rien jusqu’à Ocros ensuite !

Il est possible de poser la tente dans la descente après le col mais attention au froid !

Col avant Ocros à Chincheros : 100km, 1129m de dénivelé + / 2427m de dénivelé –

Après avoir rejoint Ocros vous attaquerez une descente de 40km sur Rio Blanco à 1900m d’altitude. Après le froid c’est la chaleur que vous retrouverez, profitez en pour vous baigner dans le Rio Pampas avant de remonter sur Chincheros (800m de montée depuis Rio Pampas) !

Chincheros à Andahuaylas : 89km, 1493m de dénivelé + / 1379m de dénivelé –

Début de journée avec 37,4km de montée pour atteindre le col à 4244m ! Ouf une fois en haut vous redescendrez 40km vers Andahuaylas où une caserne de pompiers peut vous héberger pour la nuit…

Andahuaylas à col après Kursha : 71km, 1402m de dénivelé + / 731m de dénivelé –

Montagne russe vous remonterez à 4150m dans un col ennuyeux pour redescendre après le village de Kursha (ravitaillements et restos disponibles). Dans la descente il est possible de camper assez facilement en étant invisible depuis la route.

Col après Kursha à Abancay : 80km, 1249m de dénivelé + / 2321m de dénivelé –

Un col à 3400m à franchir avant de redescendre à 1800m ! Puis vous remonterez sur Abancay dans une chaleur étouffante.

Une caserne de pompier peut vous accueillir avec douche, cuisine et wifi ! A proximité de la caserne ne manquez pas la « Panaderia » (boulangerie), le pain et les gâteaux sont exquis.

Abancay à Curahuasi : 70km, 1613m de dénivelé + / 1257m de dénivelé –

En sortant du village, « coup de cul » brutal avec montée de 12% puis un col interminable à 4000m. Une fois en haut, vous redescendrez jusqu’à Curahuasi où une caserne de pompier peut vous accueillir.

Curahuasi à Anta : 98km, 1958m de dénivelé + / 1305m de dénivelé –

Depuis Curahuasi, vous attaquerez une descente de 22km, une remontée de 50km (col à 3726m) puis une nouvelle descente de 20km sur un faux plat pour rallier Anta (nombreux hostels disponibles). Attention au trafic intense sur cette portion, pédaler de nuit est déconseillé.

Anta à Cuzco : 26km, 365m de dénivelé + / 323m de dénivelé –

Trafic intense jusqu’à la capitale des Incas avec une légère montée pour rejoindre Cuzco. Nous vous conseillons l’hostel « La Estrella » sur la ruta Bayoneta, bon marché avec cuisine, eau chaude et wifi. Il est à proximité du centre ville de Cuzco.

Cuzco à parc archéologique Pikillaqta : 36km, 144m de dénivelé + / 394m de dénivelé –

Route peu intéressante en sortant de Cuzco avec beaucoup de trafic. Il est possible de camper à l’entrée de la réserve archéologique de Pikillaqta en demandant l’autorisation aux gardiens de nuit.

Parc archéologique Pikillaqta à San Pedro : 95km, 965m de dénivelé + / 655m de dénivelé –

Pas grand chose à voir sur cette portion composée de bosses (montée/descente) avec beaucoup de trafic. Sur San Pedro, il y a plusieurs hostels de bonne facture disponible.

San Pedro à Santa Rosa : 85km, 897m de dénivelé + / 409m de dénivelé –

Jusqu’à Sicuani, vous évoluerez sur un faux plat montant peu intéressant. A partir de Sicuani vous aurez une vue imprenable sur la Cordillère Vilcanot avec sommets enneigés et brume sympathique. Vous terminerez l’après midi par l’ascension du col La Raya à 4350m avant de redescendre sur Santa Rosa ou de nombreux hospedaje sont disponibles (20 soles). https://www.flickr.com/gp/biketrippers/36UPn4

Santa Rosa à Juliaca : 137km, 293m de dénivelé + / 410m de dénivelé –

Journée plate avec vent dans le dos qui aide à abattre les 137 km. Les paysages dorés sont splendides, régalez vous sur la route en observant les aigles très présents dans cette région. https://www.flickr.com/gp/biketrippers/2RCy8d

Sur Juliaca, il est possible en parlementant, de rester chez les Bomberos (pompier). L’arrivée sur Juliaca se fait sur une piste complètement défoncée !

Juliaca à Huancane : 58km, 93m de dénivelé + / 76m de dénivelé –

Attention cette partie prévoit le passage par le NORD du lac Titicaca et implique que vous passiez obtenir votre tampon de sortie du Pérou pour la Bolivie au bureau de l’immigration de Puno !

Sortir de Juliaca est une mission comme la majorité des grandes villes péruviennes. La route est plate toute la journée et assez fréquentée par les bus « colectivos », prudence donc. Sur Huancane il est facile de trouver où se loger.

Huancane à Tilali : 75km, 762m de dénivelé + / 744m de dénivelé –

A partir de Huancane, vous longerez le lac Titicaca paisiblement (peu de voitures) et ses plaines cultivées. Sur Moho, il est possible de se ravitailler et de déjeuner le midi pour profiter de votre dernière journée au Pérou !

Sur Tilali, vous pourrez dormir dans la mairie en sollicitant l’aide de « l’alcade » (maire) du village. Le passage en Bolivie le lendemain se fait sur une piste de qualité moyenne qui démarre en sortant de Tilali.

A vous le Pérou !

Tags:
1Commentaire
  • Perotta
    Posté à 01:52h, 30 octobre

    Tout est bien détaillé et un grand merci aux sympathiques et accueillants Bomberos !

Ecrire un message