Le Nord de l’Argentine à vélo: du Paso Sico à Mendoza par la route 40

Retour
Quebrada de las Conchas au Nord de Cafayate

25 Nov Le Nord de l’Argentine à vélo: du Paso Sico à Mendoza par la route 40

La route 40 en Argentine est un « incontournable » si vous souhaitez traverser l’Amérique latine à vélo.  Elle traverse le pays du Nord au Sud sur plus de 5000 kilomètres. Voici une proposition d’itinéraire depuis San Antonio de los Cobres (avant Salta) jusqu’à Mendoza.

Ce dernier se fait sur une route majoritairement asphaltée avec quelques portions sur des pistes (ripio). Vous pédalerez à travers le canyon de la Quebrada de las Conchas, la col de la Cuesta de Miranda, la vallée fertile aux paysages lunaires et dans la pampa Argentine.  Selon le sens de votre traversée, le vent souffle du Sud vers le Nord et peut vous aider ou vous ralentir sérieusement. Il souffle toute l’année, vous êtes prévenus !

Ci-après sont détaillés :

– les villes par lesquelles nous sommes passés

– le kilométrage et le dénivelé quotidien (montée et descente) selon le sens dans lequel vous souhaitez traverser le pays

– les points d’intérêts principaux avec des photos via des liens vers notre galerie Flickr

– les difficultés rencontrées (état des routes, topographie)

Vous pouvez télécharger l’ensemble de l’itinéraire (avec kilométrage, dénivelé) sur :

Garmin Connect :  http://bit.ly/1MhChQ4

Ride with GPS http://ridewithgps.com/trips/7113637

L’accès à l’itinéraire quotidien entre chaque ville est également consultable sur notre profil BikeTrippers Garmin ici : http://bit.ly/1BXkH0a

Chaque itinéraire quotidien est disponible sur le site Garmin Connect au format téléchargeable compatible pour les compteurs GPS.

Kilométrage total: 1700 kilomètres

Dénivelé total: 10300 mètres

INFO importante : Si vous prévoyez de passer côté chilien via l’un des nombreux cols entre l’Argentine et le Chili (San Francisco, Aguas Negras, Cristo Redentor), veillez à bien vous renseigner sur leur date d’ouverture respective. Généralement au Nord du col Cristo Redentor, ils n’ouvrent pas avant la mi-novembre.


San Antonio de los Cobres à Campo Quijano : 134 kilomètres, 479m de dénivelé + / 2474m de dénivelé –

Au départ de San Antonio, le ripio est de qualité moyenne sur 10 km où l’asphalte débute (en travaux lors de notre passage). L’ascension du col Abra Blanca se termine à 4096m (gare au vent!). La longue descente en direction de Salta débute au 28ème km avec des grands lacets dans les cordillères argentine et De Toro avec des paysages montagneux sympas. Profitez de la descente car 20km avant Campo Quijano, vous repasserez sur du ripio de mauvaise qualité jusqu’à l’entrée de la ville. Un camping municipal tout équipé, à 100 pesos/personne est accessible à l’entrée de Campo Quijano.

Cordillère argentine en direction de Salta

Cordillère argentine en direction de Salta

Campo Quijano à 10km avant Alemania : 109 kilomètres, 431m de dénivelé + / 774m de dénivelé –

La route est toujours légèrement descendante jusqu’à Salta. Vous pouvez décider de séjourner sur Salta, ou comme nous, contourner la ville. Sur le bord de l’autoroute, il est possible de circuler sur une piste cyclable pour éviter le trafic jusqu’au croisement de la route 68 en direction de Cafayate. Plusieurs bosses très légères vous emmèneront à travers les haciendas et petits villages. Il est facile d’aller jusqu’à Alemania, village au bord du rio Las Conchas et de camper derrière l’ancienne gare de train. C’est gratuit, il y a de l’eau et des sanitaires accessibles.

Pont avant le village d'Alemania

Pont avant le village d’Alemania

 

10km avant Alemania à Cafayate : 90 kilomètres, 942m de dénivelé + / 429m de dénivelé – Cette portion est majoritairement montante. Vous partez de 1000m pour parvenir à 1600m sur Cafayate en traversant la Quebrada de las Conchas, route enchanteresse composée de canyon, montagnes acérées et roches rouges. Plusieurs points de vue parsèment la route pour vous arrêter contempler cette formation géologique particulière le long du Rio Las Conchas. En sortant du canyon, attention au vent pour rejoindre Cafayate, les 15 derniers kilomètres peuvent être costauds ! Sur Cafayate, les Bomberos ont refusé de nous héberger, nous avons campé à l’hostel Backpackers à proximité de la caserne pour 60 pesos/personne.

Quebrada de las Conchas

Quebrada de las Conchas

 

Cafayate à San José : 91 kilomètres, 558m de dénivelé + / 184m de dénivelé – Les 50 premiers kilomètres en sortant de Cafayate sont agréables le long de la route des vins argentine. C’est l’occasion de découvrir d’énormes vignobles argentins. Ensuite les paysages deviennent plus désertiques et arides. De Quilmes jusqu’à Santa Maria la route n’est pas asphaltée (ripio). Plusieurs campings municipaux sont accessibles gratuitement, notamment à San José où nous avons dormi à celui situé en sortant du village (eau, sanitaires et électricité accessibles).

Axel proche du village de Casa de Piedra

Axel proche du village de Casa de Piedra

 

San José à Huafin (Thermes d’eau chaude) : 105 kilomètres, 658m de dénivelé + / 710m de dénivelé – San José est à 1950mètres d’altitude, les journées sont plus fraiches que dans le Nord. La journée débute avec une lente ascension à 2300m. Après le col débute une zone de pampa désertique ! Attention au vent dans cette partie qui peut être très violent jusqu’à Huafin. A l’arrivée au village de Huafin, ne manquez pas les Thermes d’eau chaude accessible en laissant le village sur votre gauche et en continuant 1km sur la route. Au croisement sur votre droite sont indiquées les thermes à 4km de là. Il est possible d’y camper pour 20pesos par personne. Un délice après une journée sur la 40…

Thermes de Huafin sur la route 40

Thermes de Huafin sur la route 40

Huafin (Thermes d’eau chaude) à 20km avant Cerro Negro : 102 kilomètres, 385m de dénivelé + / 1038m de dénivelé –

Profitez des thermes avant de partir ! Vous progresserez rapidement avec une pente favorable dans la Quebrada de Huafin et dans des paysages de pampa désertique avant d’arriver sur le village de Belen et de Londres. Il est possible de se ravitailler en sortant de Belen dans le dernier supermarché à proximité d’un parc pour enfant (le moins cher). Des campings sont accessibles sur Belen, sinon il est facilement possible de dormir dans la pampa sur la route à l’abri des regards.

20km avant Cerro Negro à Pituil : 106 kilomètres, 646m de dénivelé + / 453m de dénivelé –

Journée relativement tranquille si vous n’avez pas le vent de face ! Plusieurs campings gratuits sont disponibles après le kilomètre 60 dans les villages de Alpasinche, San Blas de los Sauces, Los Robles et Cuipan. Après Cuipan il reste 36 kilomètres pour rallier Pituil qui n’a aucun camping mais il est possible de camper sur la place des armes avec un wifi gratuit accessible !

Léti a le sourire sur la route 40

Léti a le sourire sur la route 40

Pituil à Chilecito : 71 kilomètres, 422m de dénivelé + / 618m de dénivelé –

Journée avec des petites bosses montée/descente jusqu’à Chilecito. Un col à 1300m très doux sans difficultés si vous n’avez pas de vent. Chilecito est une grande ville touristique avec plusieurs spots de campings accessibles, gratuits et payants. Il est également possible de camper dans certains hostels, ayant un jardin, pour moins de 100pesos la nuit.

Chilecito à 40km avant Villa union : 66 kilomètres, 1226m de dénivelé + / 827m de dénivelé –

La journée commence par l’ascension de la Cuesta de Miranda, col à 2040m. Certaines portions n’étaient pas asphaltées mais le seront début 2017. Les paysages changent de la pampa pour laisser place à une superbe cordillère rouge et grise. Il est possible de camper après le col et le village de Los Tambillos, à l’abri des regards.

Cuesta de Miranda avant le col

Cuesta de Miranda avant le col

 

40km avant Villa union à Villa Union : 41 kilomètres, 65m de dénivelé + / 378m de dénivelé –   Demi-journée de vélo plate et douce pour arriver au village touristique de Villa Union. Plusieurs excursions sont accessibles depuis Villa Union notamment le parc de Talampaya. L’office de tourisme à l’entrée du village pourra vous renseigner sur les activités à faire autour de la ville.   Note: nous avons ensuite décidé de faire un détour par le Parc de Talampaya (détour d’environ 100km via Los Rincones). L’entrée du canyon de Talampaya est payante et interdite aux vélos de voyage (un loueur est sur place…). Si vous ne souhaitez pas payer l’entrée, nous vous conseillons de pédaler directement sur Huaco.     Villa Union à Parc Talampaya : 90 kilomètres, 436m de dénivelé + / 139m de dénivelé –   Boucle relativement plate et dans la pampa argentine. Le canyon de Talampaya peut s’apercevoir au loin mais ne mérite pas le détour à vélo si vous ne payez pas l’entrée pour y pénétrer…Il est possible de camper partout sur cette section dans la pampa à l’abri des arbustes.

Léti VS chevaux après Talampaya

Parc de Talampaya

 

Parc Talampaya à 10km avant Huaco : 120 kilomètres, 511m de dénivelé + / 1000m de dénivelé – Plat jusqu’à Los Baldecinos, cela grimpe ensuite un col jusqu’à 1450m d’altitude dans le Parc Ischigualasto et la Valle Fertil avec un décor aride marron et gris, escarpé et déchiré. Arrivée à 1500m après plusieurs bosses (montée/descente) débute une descente jusqu’à 780m. Il est facile de camper avant Huaco dans la pampa à l’abri des regards.

Valle Fertil 1

Valle Fertil dans le Parc Ischigualasto

Huaco à Pampa avant San Juan : 90 kilomètres, 390m de dénivelé + / 342m de dénivelé –

Il est possible de faire le plein de vivres sur Huaco. La route est plutôt plate sur le reste de la journée avec plusieurs petits villages sur la route. Plusieurs spots de bivouac sont accessibles à l’abri des regards dans la pampa.

Note: sur cette section si vous ne souhaitez pas nécessairement suivre la 40 pour aller au Sud, il est possible de passer au Chili par un col splendide, el paso del Agua Negra culminant à 4780m mais qui ouvre seulement mi-novembre/début décembre. Nous avions projeté de passer par là mais le col était fermé. Nous vous recommandons chaudement cette alternative sauvage et splendide !

Pampa avant San Juan à San Juan : 112 kilomètres, 400m de dénivelé + / 682m de dénivelé –

Le vent peut être pénalisant sur cette section plate et présentant peu d’intérêt. Il est facile de camper avant ou après San Juan. Attention c’est une grande ville, nous sommes arrivés de nuit, ce n’est pas idéal pour trouver un coin où camper…;-)

San Juan à pampa avant Mendoza : 75 kilomètres, 152m de dénivelé + / 255m de dénivelé –

Cette portion comporte 38km où il est possible d’éviter la 40 (très fréquentée) en longeant des routes parallèles. Nous vous le recommandons chaudement car ensuite vous rejoindrez la 40 qui se transforme en 2×2 voies dangereuse avec des véhicules roulant à tombeau ouvert. Il est possible de camper néanmoins à l’abri des regards.

Pampa avant Mendoza à Mendoza : 95 kilomètres, 182m de dénivelé + / 37m de dénivelé –

Portion inintéressante avec beaucoup de trafic. A 80km de Mendoza, un poste de contrôle sanitaire argentin permet de s’abriter du vent et de la pluie si nécessaire ;-). Nous avons rencontré Arturo, un argentin qui nous a offert un café chaud et qui a déjà hébergé des cyclistes pour la nuit.

Mendoza à Pampa avant Uspallata : 59 kilomètres, 773m de dénivelé + / 73m de dénivelé –

Portion inintéressante et dangereuse car pour rallier le col Cristo Redentor, il est nécessaire d’emprunter l’autoroute sur 10km. Pensez à bien faire le plein de vivres car il n’y a pas grand chose sur la route et il n’est pas facile de camper à l’abri des regards durant l’ascension.

Note: sur cette portion il est possible de continuer sur la 40 vers le Sud en direction de San Carlos de Bariloche

Pampa avant Uspallata – Uspallata : 72 kilomètres, 1000m de dénivelé + / 554m de dénivelé –

Portion toujours très fréquentée par les véhicules. Prudence donc. Au village de Potrerillos  (à proximité du réservoir d’eau éponyme) il est possible de recharger en eau et en vivres. Un camping est accessible sur Uspallata à la sortie du village avec eau chaude et électricité. Le Wifi est accessible gratuitement à la station service YPF dans le centre.

Uspallata à Polvaredas : 42 kilomètres, 621m de dénivelé + / 293m de dénivelé –

Portion toujours très fréquentée par les véhicules avec plusieurs tunnels, prévoyez d’avoir des éclairages ! Sur cette portion nous avons stoppé à Polvaredas à cause de la neige, en suivant les conseils des policiers croisés sur la route. Nous avons dormi au pied du porche du commissariat, nous n’étions pas les premiers qu’ils aidaient.

Polvaredas à Puente de Inca : 28 kilomètres, 611m de dénivelé + / 126m de dénivelé –

Sur cette portion, nous avons été bloqué au col Cristo Redentor (Paso Los Libertadores) à cause de la neige ! Veillez à bien vous renseigner sur l’état de la route et de l’ouverture du col. Il est compliqué de camper lorsqu’il neige et toutes les solutions de logement sont chères (passage frontière oblige). Nous avons dormi en face de la caserne militaire pour 5000 pesos chilien. Nous avons par chance trouvé un chauffeur argentin qui nous a transporté côté chilien lorsque le col à ouvert pour quelques heures seulement.

A 20 kilomètres de la cime du Paso Los Libertadores

A 20 kilomètres de la cime du Paso Los Libertadores


A vous le Nord de l’Argentine et la route 40 !

Tags:
2 Commentaires
  • Moreau
    Posté à 19:27h, 25 juillet

    Vraiment super comme voyage. Cela donne envie d’y aller. Merci pour cesprecieux coseils

  • Axel
    Posté à 10:56h, 13 août

    Merci Moreau ;-)
    Le plus dur est de décider de partir après ça roule tout seul…ou presque avec le vent argentin !

Ecrire un message